Skip to content

Categories:

Ushuaia: Idées de randonnées en Terre de Feu

Ushuaia. Rien que le nom vous fait rêver. La “Terre de Feu” ça vous rappelle le Cap Horn, Magellan ou Darwin, ces grands explorateurs qui sont partis à la découverte du bout du monde! Maintenant mythique vous avez vous aussi envie de fouler d’un pas ce bout de terre ! Il y a de nombreuses randonnées à faire autour de la ville, pour tous les niveaux et tous les budgets. Argentine Info vous donne 3 idées de randonnées auto-guidées exceptionnels pour votre plus grand bonheur!

Photo : Bertrand Mahé

Randonnée facile – Playa Larga

Pour ceux qui ont envies d’une balade facile mais magnifique. Sur chemin plat, cette randonnée ne demande pas de grands efforts physiques, mais simplement d’ouvrir grands les yeux pour admirer le paysage, là où les autochtones aiment aussi souvent se promener.

Une fois arrivé prenez la direction du sentier qui longe la côte du canal de Beagle et enfoncez-vous en pleine forêt, pleine nature garantie!

Pour les plus tenaces vous pouvez continuer jusqu’à l’Estancia El Tunel pour y pique-niquer! Comptez environ 2 heures de balade.

Randonnée moyenne – Cerro del Medio

Pour les bons marcheurs habitués à la montagne Argentine Info vous conseille de vous rendre au Cerro del Medio, loin de la foule et accessible depuis la ville.

Envie d’être en pleine nature et de vous dépasser physiquement? Cette randonnée au chemin plutôt bien balisé est faîte pour vous! 4 à 5 heures de marche en montée et au bout une vue imprenable sur la Terre de Feu depuis la lagune.

Partez du croisement des rues Alem et Lasserre en plein centre et ne vous arrêtez plus jusqu’à vous retrouvez en haut du Cerro au coeur d’une nature exceptionnelle!

Randonnée difficile – Cerro Guanaco

Pour les plus aguerris, nous vous recommandons fortement cette randonnée! Vous devrez sans conteste passer par le Parc National de la Terre de Feu, superbe site dont  la visite est incontournable.  Mais ne faîtes pas comme “tout le monde” et éloignez-vous des tourbillons touristiques le temps d’une excursion. Le Cerro Guanaco vous attend pour 6 à 7 heures de marche (970 mètres d’altitude et 8 km de sentier) et n’ayez crainte si vous avez une pratique sportive régulière vous gravirez le Cerro sans trop de difficultés!

L’avantage de la région d’Ushuaia est que ses montagnes ne dépassent pas les 1000 mètres, vous pouvez donc atteindre leurs sommets en une journée. La récompense de vos efforts sera à la hauteur puisqu’au bout du chemin une vue panoramique vous attend sur la ville d’Ushuaia, le canal de Beagle, le Parc National et le bout de la Cordillère des Andes! Incroyable!

Le conseil  d’Argentine Info

Le temps peut être très changeant à Ushuaia! Prévoyez donc des vêtements chauds et plus légers! Couvrez-vous de plusieurs couches de vêtements fins et chauds, ainsi vous pourrez les enlever et remettre à votre guise en fonction du climat.

Vous souhaitez découvrir Ushuaïa et les terres de feu ? Contactez l’Agence Equinoxe, spécialiste de vos voyages sur mesure.

Posted in A voir - A faire, Ushuaia et Terre de Feu.

Tagged with , , , .


Buenos Aires veut devenir une ville où il fait bon vivre

Que vous ayez regardé les matchs de l’Albiceleste sur les écrans géants de la ville, que vous vous soyez baladé sur les grandes avenues ou que vous ayez écouté la radio locale, il ne vous aura pas échappé que la municipalité de Buenos Aires a entrepris un grand programme pour améliorer la qualité de vie et l’aspect écologique de la ville.

Crédit photo : Fundacíon Explo Terra

                  Buenos Aires fait déjà partie du cercle des grandes métropoles de rang mondial, une bonne partie de la ville s’apparente à une ville occidentale. Les bidonvilles en parpaing gris et en tôle, considérés comme les symboles d’une phase de développement intermédiaire révolue, sont désormais bien éloignés du centre-ville, si bien que l’on les oublieraient presque lorsqu’on est un touriste. Cependant, quelques éléments continuent de faire tâche au sein de cette Buenos Aires du XXIème siècle, si l’on la compare avec ses consœurs européennes : le manque d’espaces verts, des rues parfois sales et des rues peu adaptées aux vélos.

La municipalité – Gobierno de Buenos Aires (GBA) – l’a bien compris et a lancé depuis plusieurs mois différents projets pour rendre la ville plus éco-friendly, plus propre en somme. Cela passe par une campagne de sensibilisation auprès des porteños sur le tri des déchets mais aussi par de grands projets urbains et immobiliers sensés donner un nouveau visage à la ville de demain. Le site de la ville propose même un outils permettant de savoir si l’élément que l’on a est à trier ou non.

Photo : Infographie pédagogique – GBA

                  Le nouveau Puerto Madero et Recoleta donnent déjà un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler la ville à terme, avec des petits squares, une proportion d’espaces verts plus élevée, des bancs, des pistes cyclables et un style architecturale mêlant modernité et tradition (voir les structures de briques rouges le long de Juana Manuela Gorriti).

Photo : Vue de Puerto Madero – Wikipédia

                 Parmi les objectifs recherchés par la ville, faire en sorte que 96% des citadins vivent à moins de 350 mètres d’un espace vert ou d’une rue piétonne. La ville espère par ailleurs passer de 600 000 arbres à 1 000 000 entre le début et la fin du programme. Pour le moment, la ville affirme que, entre 2007 et 2013, la surface des espaces verts a augmenté de 5,5% mais la plus grande avancée semble avoir été faite du côté des pistes cyclables, dont la longueur cumulée aurait augmenté de près de 230% sur la même période !

                 Pour parvenir à ses fins, le gouvernement prévoit de racheter des bâtiments privés pour en faire des espaces publics, de participer à la création d’autoroutes vertes (en plantant des arbres et arbustes le long des principaux axes de transport) et d’inciter à la création de toits végétaux sur les toits des immeubles. Concernant la construction d’éco-quartiers ou d’infrastructures futuristes, la municipalité se montre plus discrète – signe que cela n’arrivera pas tout de suite – même s’il est possible d’observer sur son site une ébauche 3D d’un quartier de Belgrano revisité…

Photo : Hotel El Palo Santo

                  Enfin, pour réaliser cet énorme effort de mue écologique, le GBA sollicite beaucoup les porteños. Outre un effort didactique très important, effectué à travers différents médiums (radio, télévision, journaux, stands en ville) et un site web très complet, la ville propose d’aller encore plus loin en offrant aux habitants la possibilité de “réserver” un arbre près de chez eux pour pouvoir en prendre soin personnellement ! Ça se passe ici !

               En somme, le visage de la Capitale n’en fini pas de changer jour après jour, et ce à un rythme assez rapide. Comptez sur nous pour vous faire part de ces avancées prochainement !

Posted in Actus Argentine, Buenos Aires : Capitale, Buenos Aires : ses environs, Culture et société argentine, Parcs et réserves naturelles, Société.

Tagged with , , , , .


À la Une de Clarín, La Nación et Pagina12 ce 21 Juillet – Actualité

Clarín :

La Nación :

Pagina/12 :

Clarín, La Nación et Pagina 12

Posted in Actus Argentine, La Une.

Tagged with , , , , , .


[AGENDA CULTUREL] : La Buena Onda du 18 au 25 juillet 2014 à Buenos Aires

Le froid est bien installé sur l’ensemble de Buenos Aires, avec quelques fois un peu de soleil pour venir nous réchauffer … Mais la ville continue de vibrer! Nous vous proposons diverses activités pour vous occuper, vous divertir et profiter de la belle Buenos Aires. Bon week-end !

Buenos Aires

[BALADES ET VISITES GUIDÉES]

 

> Balades à vélo : 

Visitez la ville en deux roues, sur des vélos électriques. Visite de parcs,  des quartiers cachés de la ville, des monuments mais surtout de la nature et jardins dissimulés dans les endroits les plus emblématiques de Buenos Aires. Attention, la visite se fait soit en espagnol, soit en anglais, soit en portugais. De plus, les enfants ne sont pas admis. (Coût: 70 ARS)

Quand ? Samedi 12  et Dimanche 13 Juillet

Où ? Départ du Planetario à 10h30, et à 12h30 pour la visite des parcs et des monuments. Départ du Planetario à 14h30 et 16h30 pour la visite des parcs et musées

Infos ? turismoendosruedas@buenosaires.gob.ar

> Visite guidée du MALBA (Musée d’art latino-américain de Buenos Aires).

Construit par un riche Businessman Argentin, le MALBA a pour objectif de mettre en avant l’Art et la culture Sud-Américaine depuis le XXème siècle. Depuis son ouverture en septembre 2001, l’établissement ne cesse de s’agrandir et est devenu l’un des musée les plus important de l’Amérique du sud. Entrée à partir de 5 pesos.

Quand ? Lundi, mercredi, jeudi, vendredi à 17h Le week end à 18h

Oú ? Av San Juan 350

Infos ? MALBA

> Visite guidée en busCircuit Papal

Ce tour en bus permet à la population locale et aux touristes d’en apprendre d’avantage sur la vie du Souverain Pontife de l’Église catholique romaine. Retour sur son parcours, sa vie et ses agissements  pour continuer à construire une société meilleur ensemble et soudée.

Quand ? Samedi et Dimanche, départ à 9h et 15h – 3 heures de visite guidée

Oú ? Av Rivadavia 6950

Infos ? site

Inscription : circuitopapal@buenosaires.gob.ar

[FERIAS ET FESTIVALS]

 

> Feria de San Telmo

Cette feria est surement la plus connu de Buenos Aires ! Elle est célèbre pour ses stands qui vendent des antiquités, mais aussi pour son côté marché aux puces à la Française. La foire a son coeur dans la Plaza Dorrego, mais s’étend dans les rues environnantes, en particulier la rue Defensa.

Quand ? tous les Dimanches de 10h à 17h

Ou? Defensa 1454 – San Telmo

Infos ? Feria de San Telmo 

> Feria de Mataderos

Un des plus grand marché d’artisanat, de fromages et de vins, un spectacle équestre vraiment gaucho, et au coucher du soleil, des danses tout droit venues de la pampa… Une journée d’authenticité comme on les aime à une demis heure du centre de Capitale! 

Quand ? Tous les Dimanches de 10h à 18h

Ou? Dans le quartier de Mataderos

Infos ? Feria de Mataderos 

[THÉÂTRES & SPECTACLES]

 

> Fuerza Bruta 

Ce spectacle à vous couper le souffle ! Il s’agit d’un spectacle rempli d’énergie, avec des interactions entre les artistes et le public. Expérience unique à 360 degrés qui a déjà fait ses preuves dans les 4 coins du monde! Profitez de votre passage à Buenos Aires pour en prendre pleins les yeux !

Quand ? Vendredi 18 Juillet à 20h30 et 23h30, le Samedi 19 à 19h et 22h et le Dimanche 13  juillet à 17h et 19h30

Ou? Rendez-vous Sala Villa Villa, Centre Culturel de Recoleta, Junín 1930. (Entrée à partir de 150 ARS).

Infos ? Fuerza Bruta

> Shoni Shed 

Si vous voulez vivre une expérience différente, c’est ce vendredi que ça se joue ! Le Club Silencio est un mystère, un espace caché. Vous ne savez pas où vous arriverez ni même ce qu’il va se passer… Vous entrerez les yeux bandés, puis soudain le réveil … Une nuit débranché … Tout ce que l’on peut vous dire c’est que la bonne énergie est inévitable. Idéal pour surprendre quelqu’un!

Quand ? Tous les vendredi jusqu’à décembre 2014 à 23h

Ou? Ciudad Cultural Konex – Sarmiento 3131

Infos ? Club Silencio – Shoni Shed

[CONCERTS]

 

 > Fiesta La Fuerte

En ce jour de l’amitié, voici un événement qui mettra en vedette Kumbia Queers et Sara Hebe et le dj Zuker au plateau supérieur. Une soirée aux tons multiples, notamment avec un groupe de six femmes de l’Argentine et du Mexique qui vont vous faire bouger grâce à un style unique qui fusionne la musique punk rock avec le Mexique tropical.

Quand ? Samedi 19 Juillet à partir de minuit

Ou? Sarmiento 3131

Infos ? Fiesta la Fuerte

 > Las Manos de Filippi

Las Manos de Filippi arrivent sur la scène du Niceto Club pour donner un concert et présenter son nouvel album “marginale et populaire”. Mélange de rythme, en passant  par le reggae, le rock et même par le punk. Soirée riche en musique !

Quand ? Samedi 19 Juillet à partir de 20h 

Ou? Niceto Vega 5510 

Infos ? Las Manos de Filippi

 

[EXPOSITIONS]

 

> Salon de Artes Visuales

Cette 102è édition, 33 œuvres de nouveaux supports et 33 travaux photographiques. Sélectionnés et présentés dans les salles du Palacio Nacional de las Artes – Palais de Glace.

Quand ? Du mardi au dimanche de 10h à 20h

Ou? les salles du Palacio Nacional de las Artes – Palais de Glace

Infos ?   buenosaires.gob.ar

 

> Exposition Carlos Regazzoni

Regazzoni expose actuellement ses œuvres à l’air libre. Elles sont divisées en 3 parties : flotte d’avions – Ranch estuaires – et contemporain. Toutes les sculptures sont faites à partir de pièces métalliques toutes récurérées afin de leur donner cette seconde vie

Quand ? Jusqu’au 31 décembre 2014

Ou? Del Libertador Av. Y Austria 

Infos ?   buenosaires.gob.ar

Passez une excellente semaine culturelle !

Posted in A voir - A faire, Actus Argentine, Agenda culturel, Bonnes adresses, Les classiques d'Argentine-info, Sorties à Buenos Aires et alentours.

Tagged with , , , , , .


Patagonie : Découvrez l’estancia Bahía Bustamente

Vous cherchez une estancia en Patagonie pour y séjourner quelques jours ? Allez à Bahía Bustamente, située dans la Péninsule de Valdès, plus précisément dans la province de Chubut. Bahía Bustamente se trouve au nord du Golf San Jorge, dans la baie du même nom, et au sud de Camarones et entre les villes de Comodoro Rivadavia (180 Km) et Trelew (250 Km).

Histoire de l’estancia

Le village a été conçu par Don Lorenzo Soriano (1901-1987) en 1957. Dédié à la fabrication de fixateur de laque “Malvik” depuis 1947,  il arrive dans cette zone en 1953, avec le désir de trouver des algues marines, et d’en extraire une substance qui lui permettrait de continuer son entreprise de gel. Après avoir parcouru une grande partie de la côte Patagonne, il découvre Bahía Bustamente, plus connue comme “Bahía Podrida” (“pourrie”), nom venant de la grande accumulation d’algues marines en état de putréfaction. Il fit un premier prélèvement et avec ses quatre fils créa le premier village dédié aux algues.

C’est alors une véritable entreprise de récupération et de traitement des algues qui fut créée. Ensuite, les deux constructions originales se sont transformées en village d’environ 400 habitants. Aujourd’hui, ce petit village abrite une trentaine de personnes, travaillant toujours pour l’entreprise de récupération des algues. Depuis décembre 2008, le Parc National “Patagonia Austral” a été créé, et s’étend de la côte à environ 50 îles, depuis Cabo Dos Bahías jusqu’au Sud de la Caleta Malaspina.

L’estancia Bahía Bustamente : hébergements & activités

Bahía Bustamente, il existe deux types de logement :

  • les “Casas Del Mar” : chacune possède 2 chambres avec salle de bains, salon, minibar et terrasse donnant sur la mer.
  • les “Casas De La Estepa”. Plus simples que las Casas del Mar, elles sont situées aux abords de la Estepa. Elles possèdent chambre, salon, petite cuisine et grill. Elles ont un accès direct à la Péninsule Graviña, la zone de plage.

Sur place, vous pourrez utiliser gratuitement et librement les vélos et aller au “Club” (salle de jeu avec piscine, tables de ping-pong, baby-foot…). Les principales activités à l’extérieur sont : la navigation sur la Calera Malaspina où vous pourrez observer les colonies de loups de mer et les Pingouins de Magellan, et autres colonies d’oiseaux marins. Randonnées à pied, à vélo, en 4×4 ou à cheval à travers la Péninsule Gravina et marches dans les Îles des Pingouins vous attendent. Visitez la forêt “petrificada”, la Pirámide (témoignage d’un paysage vieux de à peu près 60 millions d’années, désert lunaire), où vous pourrez y trouver des fossiles. Faites un tour historique à travers le village, visitez El Cabo Aristizabal et nagez et faites du trekking à travers le Cañadón de piedra.

Pour vous délecter de cocktails, allez au « Pingouin Bar ». Au restaurant, vous pourrez manger très sain : fruits et légumes venant directement d’une plaine maraîchère, dont s’occupe le personnel de l’estancia, et nourriture régionale (basée sur la production d’algues). Il existe également un musée à la gloire et à la mémoire du peuple.

L’estancia Bahía Bustamente : La faune et la flore 

Il existe de nombreuses espèces à voir sur place : le secteur côtier de Bahía Bustamente et de Caleta Malaspina est l’un des plus fourni en oiseaux marins de la Patagonie Atlantique. On y rencontre près de 21 colonies de reproduction. Peu d’endroits dans le monde présentent une telle abondance et diversité d’oiseaux marins. Due à son importance comme zone de « nidification », elle fut nommée « AICA Argentinas » (Area de Importancia para la Conservación de Aves – Zone d’Importance pour la Conservation des Oiseaux).

Vous y trouverez des espèces comme : le Canard “Vapor”, la mouette “de Olrog – Cangrejera”, les Pingouins “Magallánicos”, les “Skua”, le pétrel géant, des écaillers, des albatros à sourcils noirs, des cormorans, des “Chorlos”, Loups de mer, Orques, Dauphins…

Vous voulez voyager en Patagonie et découvrir l’estancia Bahía Bustamente ? Contactez l’Agence Equinoxe, spécialiste de vos voyages sur mesure.

Posted in A voir - A faire, Bonnes adresses, Où se loger ?, Péninsule de Valdès et littoral atlantique.

Tagged with , , , , , , , , , , , .


À la Une de Clarín, La Nación et Pagina12 ce 18 Juillet – Actualité

Clarín :

La Nación :

Pagina/12 :

Clarín, La Nación et Pagina 12

Posted in Actus Argentine, La Une.

Tagged with , , , , , .


La plongée sous-marine en Argentine

Si la région de Puerto Madryn, dans la péninsule Valdés, est considérée comme ¨la capitale de la plongée sous-marine en argentine¨, d’autres sites, tout aussi spectaculaires, permettent de découvrir les richesses du monde subaquatique dans le pays.

PhotoSandrine

On peut ainsi citer cinq grandes zones :

> Dans la Péninsule Valdés, en fonction du climat, la visibilité dans le golfe Nuevo oscille entre 5 et 15 m. À Puerto Madryn – la ville plus importante – et à Puerto Pirámides vous trouverez des baptêmes subaquatiques pour ceux qui n’ont pas leur licence. Au fond du golfe Nuevo vous trouverez des bateaux de pêche qui ont fait naufrage, comme le Folias, ou d’anciennes goélettes, comme le Río de Oro a luminosité et la couleur spéciale des eaux, la faune marine qui y évolue.

 Photo: Blue Safari

> Dans la région de Corrientes, dans la réserve naturelle de l’Iberá, le fleuve Corrientes est la zone choisie par les plongeurs. À Iberá, le fond est sablonneux et sans pierres. Il est possible d’observer des raies, des tortues, des aloses, des «surubíes» (pseudoplatystoma), des chabots et des daurades. Les petites villes à chaque extrémité sont Colonia Carlos Pellegrini et Mercedes.

Photo: Wikipédia

 

> À Córdoba, vous pourrez pratiquer la plongée dans les barrages Cerro Pelado, Río Tercero, Segunda Usina, Tercera Usina, La Cascada, Piedras Moras, dans la rivière Santa Rosa et Tercero et dans le ruisseau Los Reartes. Le Club Náutico de Río Tercero a une école de plongée.

Photo: Flickr

> En Patagonie, La forêt submergée, le long de la marge nord du lac Traful, est le lieu de passage obligé pour faire de la plongée en Patagonie. Grâce aux eaux gelées du Traful la visibilité est parfaite entre les 10 et les 25 m de profondeur. En été, la température de l’eau atteint près de 10ºC et en hiver elle est plus basse encore. La région compte 36 spots. On peut y découvrir des épaves, des grottes, des récifs, pratiquer la plongée de nuit ou encore sous la glace. En fonction des régions, baleines, manchots, éléphant de mer et lions de mer seront au rendez-vous parmi la diversité de la faune sous-marine.

 Photo: Gngl

> La région de Las Pampas, incluant Buenos Aires, Córdoba et Santa Fe avec vingt et un sites de plongée allant de 3 à 70 mètres, dont l’aquarium de Mar del Plata qui propose une plongée en piscine avec des requins.

Photo: wikipédia

On vous avait prévenu : On a jamais fini de visiter l’Argentine !

Posted in Péninsule de Valdès et littoral atlantique, Région des lacs - Patagonie du nord, Sports, Sud de la Patagonie et grands glaciers.

Tagged with , , , .


Aviation : lorsque l’Argentine prend l’air

Oui, oui, il peut arriver qu’un jour,  blotti au fond d’un bus reliant Buenos Aires et Mendoza, vos pestiez sur l’absence d’un réseau ferré grande vitesse développé en ce beau pays. Pourtant, ce territoire si vaste a bien du trouver une solution pour se désenclaver et accélérer son développement… Très tôt, la réponse est venue du ciel : la naissance de l’aviation dans le monde occidental contamine rapidement l’Argentine, qui va notamment profiter de l’expérience et du savoir-faire des pionniers français.

Photo: wikipédia

Prenons un peu de hauteur, et revenons en 1910, le 6 février plus précisément, date à laquelle eu lieu le premier vol mécanique officiel sur le sol national argentin par le pilote français Henri Brégi, en commémoration du centenaire de l’indépendance du pays. A partir de cette date, suite au succès de ce vol, les faits s’enchainent. La même année, Paul Castaibert initie la première fabrication locale d’avions et crée une école de pilotage.

Photo : Un Castaibert 913  (Wikipédia)

Les premiers vols en Argentine sont surtout des vols de démonstration et d’expérimentation, pratiqués par des pionniers passionnés dans des aéro-clubs qui se multiplient. Beaucoup effectuent la traversée du Rio de La Plata pour relier Buenos Aires et Montevideo, démontrant par là-même la praticité de ce mode de transport qui s’affranchit des reliefs et de l’eau. Ces pionniers sont d’abord européens et américains, puis se crée une communauté proprement argentine, avec des noms célèbres comme Jorge Newbery, véritable icône de l’aviation argentine, qui a donné son nom à l’aéroport de Buenos Aires. Ce pilote trouvera la mort, comme de nombreux autres, en essayant d’être un des premiers hommes à traverser la cordillère des Andes en avion, défi très risqué à l’époque.

Photo : Les Andes (Wikipédia)

En 1920, les premières lignes régulières aéropostales et pour passagers s’établissent, et de nombreux records sont établis par des pilotes argentins au cours de la décennie. Dès 1924, le pilote argentin Pedro Zanni effectue un des premiers tours du monde avec escale, en se posant notamment en Europe et au Japon : au total il effectue un voyage de plus de 17 000km avec son avion Fokker !

 Photo : L’avion de Zanni, au Japon (Granportalaviacion)

Face à cet engouement national, le gouvernement argentin réagit en créant la Dirección General de Aeronáutica  et la première usine nationale aéronautique du pays, la Fábrica militar de Aviones , en 1927 à Córdoba. L’ère de l’aviation argentine est dès lors belle et bien lancée, et dans les décennies 1930 et 1940, le pays s’affirmera comme l’un des pays majeurs de ce nouveau mode de transport.

Buen viaje amigo !

Posted in Culture, Culture et société argentine, Grands personnages argentins, Histoire argentine, Société.

Tagged with , , , , , , .


À la Une de Clarín, La Nación et Pagina12 ce 17 Juillet – Actualité

Clarín :

La Nación :

Pagina/12 :

Clarín, La Nación et Pagina 12

Posted in Actus Argentine, La Une.

Tagged with , , , , , .


Excursion d’une journée en Uruguay : Colonia de Sacramento

Il est courant pour les porteños ainsi que pour les français de passage à Buenos Aires, d’aller passer un ou quelques jours à Colonia de Sacramento, petite ville de la côte Uruguayenne située en face de Buenos Aires. Très bien desservie depuis la Capitale, cette ville muséifiée, fondée par les portugais, accueille désormais chaque jour des dizaines de touristes argentins et étrangers.

Photo : Wikipédia

> Colonia de Sacramento

Cette ville est très connue des voyageurs, trop sans doute. Le site souffre de sa « touristification » : les prix sont relativement élevés, les prestations parfois inégales, et une bonne journée suffit pour en faire le tour. Toutefois, Colonia mérite vraiment que l’on y passe une journée, car elle conserve un cachet unique indéniable. Voici donc une petite liste non exhaustive des choses à savoir avant de partir et des activités que vous pourriez y faire. A vous de sélectionner celles qui vous conviennent le plus.

A savoir 

- On peut payer directement en US dollars et en pesos argentins dans la plupart des magasins et restaurants. Il y a aussi de nombreux bureaux de change sur place.

- Les prix de la traversée Buenos Aires – Colonia dépendent du type de bateau que vous prendrez : un bateau lent coûte moins cher (et profiter plus longuement de l’air marin n’est pas forcément désagréable). Pour obtenir les meilleurs prix, pensez à regarder les promotions en cours sur les sites des compagnies comme Buquebus, Seacatcolonia ou encore ColoniaExpress, elles sont souvent très avantageuses. Les prix varient aussi suivant les heures, mais globalement une traversée rapide (1h-1h30) coûte environ $550 l’allé, alors qu’une traversée plus lente (3h) coûte aux alentours de $230. (Prix 07/2014)

Photo : Wikipédia

Activités 

- Flâner dans la partie historique de la ville, dont les ruelles sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. N’oubliez pas non plus de visiter l’ancienne arène « Plaza de Toros ».

- S’installer à la terrasse d’une parrilla typique (restaurant particulièrement spécialisé dans les grillades) pour déguster la très bonne viande locale.

- Profiter du coucher/lever de soleil qui offrent de très belles couleurs, si vous décidez de passer la nuit là-bas.

-  Effectuer des achats dans les nombreuses boutiques de la ville (PlazaMenor, Almacén la Carlota, Feria Artesanal…) qui vendent des produits issus de l’artisanat local.

- Visiter un des nombreux musées locaux sur l’art indigène, les « azulejos » (carreaux de faïence décorés de motifs géométriques), l’histoire du site ou encore le mobilier d’époque coloniale.

- Se rendre à l’aquarium de Colonia, pour y découvrir la biodiversité du Rio de la Plata.

- Voyager dans le passé en se rendant à « El TuneldelAyer » qui, grâce à des décors, des accessoires et des costumes, permet aux touristes de contempler des scènes d’une autre époque et de se prendre en photo dans des scènes d’un autre siècle.

Il existe beaucoup d’autres choses à voir ou à faire là-bas, en réalité tout dépend de votre situation et de vos goûts. Mais le cœur de Colonia reste avant tout son architecture coloniale historique et unique.

Vous souhaitez découvrir des week-end excursions ? Contactez l’Agence Equinoxe, spécialiste du voyage sur mesure à travers toute l’Argentine.

Posted in Arts et architecture, Buenos Aires : ses environs, Sorties à Buenos Aires et alentours.