Skip to content

Categories:

[AGENDA CULTUREL] : La Buena Onda du 19 au 26 Décembre 2014 à Buenos Aires

Les fêtes de fin d’année sont là et elles n’épargnent pas Buenos Aires ! Alors oui, sans la neige et le foie gras, l’ambiance est quelque peu différente qu’en France ici, mais justement, voyez ça du bon côté : pour nous, malgré les risques de pluie encore une fois, il fait encore chaud et l’on peut sortir tous les jours, en journée et en soirée ! Allez, le best des événements culturels de la semaine à venir !

Flickr benontherun.com

[BALADES ET VISITES GUIDÉES]

Blog do Milton Jung

> Balades à vélo Samedi et dimanche  Visitez la ville en deux roues, sur des vélos électriques. Attention, la visite se fait soit en espagnol, soit en anglais, soit en portugais. De plus, les enfants ne sont pas admis. (Coût: 70 ARS)

Départ du Planetario à 10h30, et à 12h30 pour la visite des parcs et des monuments. Départ du Planetario à 14h30 et 16h30 pour la visite des parcs et musées

Inscriptions : turismoendosruedas@buenosaires.gob.ar

> Visites guidées de Buenos Aires Bus touristique de Buenos Aires : faire le tour du grand et beau Buenos Aires en 23 lieux phares. Direction Palermo, Recoleta, la Boca et autres lieux touristiques immanquable en faisant un grand tour de la capitale en 3h30 ! Départ Avenida de Mayo toutes les 20 minutes, tous les jours de la semaine. Infos et reservations : buenosairesbus.com

> Visite guidée de l’Avenida de Mayo, Une visite guidée de l’une des avenues les plus emblématiques d’Amérique Latine, venez apprendre son histoire, découvrir ses bars les plus notables et ses antiques commerces ! En plus, c’est totalement libre et gratuit et pas besoin de s’inscrire (annulation en cas de pluie en revanche !).
Où : Av. De Mayo y Bernardo de Irigoyen.
Site: http://bit.ly/AvMayoVG

[FERIAS et FESTIVALS]

> Feria de Mataderos, festival folklorique à absolument faire une fois, profitez-en pour acheter un maté, ils sont beaux et vous ne trouverez pas moins cher ! tous les dimanches, de 11h à 20h. Av. Lisandro de la Torre et Av. de los Corrales – Mataderos

> Parque Navideño en la Ciudad Un village de Noël, à Buenos Aires ! Du 8 au 24 Décembre, emmenez vos bouts de chou dans ce mini village, qui regorge d’animations et d’activités en tout genre, de travaux d’art plastique à la découverte de la maison du père noël !
Où et quand : Du 8 au 24 Décembre, de 15h à 20h en semaine, de 10 à 20h le week-end et les jours fériés. A Parque Thays.
Prix : Gratuit !

> Holi Festival of Colours Des concerts en live et des poudres de couleur qui volent en l’air de tous les côtés ! Oui c’est à la mode, oui ça défoule et c’est super beau ! Venez écoutez de la musique électro entre amis sous un déluge arc-en-ciel ce samedi !  
Où et quand ?  Samedi 20 Décembre, 12h (midi), à Tribuna Plaza, Palermo.
Prix : A partir de 330 ARS l’entrée, 385 avec deux sachets de poudre de couleur, et 440 avec un T-shirt en plus ! 

[THÉÂTRE - SPECTACLE]

Photo : vuenosairez

Fuerza Bruta, Spectacle à vous couper le souffle et reconnu mondialement! Show à 360 degrés, dans les airs et si vous avez un peu de chance, vous vous ENVOLEREZ avec l’un d’entre eux … On n’en dit pas plus ! Pour les curieux, notre article sur Fuerza Bruta est ici !
Où et quand ? Vendredi 24 à 20h30 et 23h30 – Samedi 25 à 19h et 22h  et Dimanche 26 17h et 19h30. Rendez vous à Recoleta – Junin 1930
Prix : à partir de 160 ARS (selon heure et jour)

> Maxim Comedy Night, Aller dans un bar, prendre un verre tout en regardant de jeunes comics faire du stand-up pendant une heure : il y a plein de bars de ce genre à Buenos Aires, vous avez l’embarras du choix, et sincèrement les jeunes talents sont souvent tout aussi drôles que les grandes stars, d’autant plus qu’ils n’ont pas leur langue dans leur poche.. Rdv à 23h au Maxim Restobar notamment, buena onda garantie !
Où et Quand ? Jorge Luis Borges 1750, Palermo, tous les samedi à 23H !

> Casse Noisette (el Cascanueces) au théâtre Colon !, D’une pierre deux coups : visitez le magnifique Théâtre Colon tout en (re)découvrant un classique de Noël, accompagné par la musique de Chaikovski !
Où et quand ? Teatro Colon, les 19, 20, 21, 23, 26 et 27 Décembre !
Prix : Les places montent à plus de 1000 ARS selon l’emplacement, mais elles commencent à 70 ARS pour les moins chères ! Plus d’infos ici. 

[ CONCERTS ] 

Photo : Sander Van Doorn

> Sander Van Doorn en Argentine, Amateurs de trance, réjouissez-vous ! Un des maîtres du genre se produit samedi à Buenos Aires !
Où et quand ? Samedi 20 Décembre, Mandarin Park Punta Carrasco Costanera
Prix : A partir de 310 AR$. Plus d’info ici !

> Divina Verdad au Niceto, En matière de programmation, le Niceto Club déçoit rarement. Et ce dimanche, il accueille Divina Verdad, groupe de reggae porteño ainsi que les moins connus Rama et The Surricats. Parfait pour terminer en rythme un week-end chargé…
Où et quand ? Dimanche 21 Décembre, 21H. Niceto Club, Palermo,  Humboldt 1356
Prix : A partir de 58 AR$. Plus d’infos ici !

> La Banda Sinfónica De La Ciudad Al Aire Libre, Venez donc écouter gratuitement la crème de la crème de la musique classique porteña, en plein air ! À ne pas manquer !
Où et quand ? Florida et Santa Fe, vendredi  19 décembre à 18h.
Prix : Gratuit !

[EXPOSITIONS - SPORT]

Photo : Cai Guo-Chang

> Pionera en su género, Très belle expo des photos de la mythique reporter new-yorkaise du magazine LIFE : Margaret Bourke-White, qui a notamment couvert la Seconde Guerre Mondiale, l’URSS et la Guerre de Corée. Vous connaissez sans doute déjà ses photos les plus connues sans le savoir !
Où et quand ? Au centre culturel Borges, Viamonte y San Martín. Du lundi au samedi de 10h à 21h. Le dimanche de 12h à 21h.
Prix : À partir de 30 AR$ pour les adultes

> Cai Guo-Chang à Buenos Aires, l’artiste chinois, vivant à New-York, présente beaucoup d’oeuvres, notamment des tableaux fait à base de projection de poudre et des oeuvres créées en collaboration avec des étudiants en art argentins. Une grande expo évènement qui vaut le coup ! 
Où et quand ? Fundación Proa, av. Pedro de Mendoza 1929, La Boca. Du Mardi au Dimanche, de 11h à 19h.
Prix : À partir de 15 AR$, 10ARS pour les étudiants et gratuit pour eux le mardi. Plus d’info ici ! 

Passez une excellente semaine et d’excellentes fêtes !

Posted in Actus Argentine, Agenda culturel, Sorties.

Tagged with , , , , , , , .


Córdoba : Los Gigantes, à la découverte des Sierras Grandes

La ville de Córdoba est entourée de fantastiques paysages montagneux appelés les sierras. Los Gigantes (les géants) est l’ensemble montagneux le plus haut du massif des Sierras Grandes, à l’ouest de la province, à 80 km de la capitale de province. Si vous êtes de passage dans la ville, venez donc prendre un bain de nature et admirer les paysages uniques de cette région.

Des paysages accidentés et déserts – camptocamp

À la découverte de la région de Córdoba !

Córdoba n’est pas la destination touristique argentine par excellence. Souffrant de la notoriété de Salta, de la Patagonie ou d’Iguazú, Córdoba, bien que connue de nom, est beaucoup moins fréquentée par les touristes. Aux amateurs de tourisme hors des sentiers battus, la belle ville peut donc constituer une destination de choix : au contact de véritables argentins, dans des paysages préservés, moins fréquentés et non moins magnifiques !

Grande et belle ville d’Argentine, vous pouvez y passer quelques jours, vous ne serez pas déçus : sa cathédrale et son architecture raviront les amateurs de vieilles pierres. Le plus attractif demeure probablement les alentours de la ville : ses Sierras. Les Sierras sont des petites chaînes montagneuses qui entourent la ville. Vous pouvez y partir faire randonnées et balades à cheval dans des terrains accidentés et montagneux en profitant des grands espaces et des paysages !

Los Gigantes, un magnifique massif montagneux

Los Gigantes vus de la route 28 – Wikipedia

Une condition avant de se rendre dans cette partie des Sierras Grandes : aimer marcher, escalader, admirer la faune et la flore, bref, aimer la nature. Si cela vous correspond, Los Gigantes sont faites pour vous !

À environ 2400 mètres d’altitude, Los Gigantes ne sont pas une chaîne particulièrement haute, ainsi les indications médicales qui s’appliquent par exemple à la très haute région de Salta ou de la Rioja, s’appliquent moins ici. Pour autant, cette altitude leur suffit à surplomber la région environnante, assez basse et donc permet d’admirer de beaux paysages et de prendre de belles photos ! Cascades, lagunes, ravins et terrains accidentés, l’aventure vous y attend !

Los Gigantes, quelles activités ?

  • Les treks, bien entendu. Attention cependant, le terrain n’est pas des plus faciles et mieux vaut bien avoir une bonne condition physique avant de se lancer dans n’importe quel parcours. Il y en a pour tous les niveaux mais renseignez-vous, avant de partir avec des enfants en particulier. Pour vous aider, rendez-vous sur ce site qui répertorie les meilleurs sentiers et parcours !
  • Les randonnées peuvent également se prolonger sur plusieurs jours en passant la nuit dans l’un des refuges des montagnes.
  • Escalade et descente en rappel pour profiter au maximum de la région !

Faunes et flore de Los Gigantes

Los Gigantes regorgent d’espèces que vous n’aurez pas l’occasion de voir tous les jours. Au programme :

  • Des condors : le magnifique et imposant volatile se plait, effectivement à vivre dans les montagnes cordobenses.

Un condor andin tel qu’on peut les admirer ici ! – wikipedia

  • Les lagartijas : de gros lézards colorés,
  • Des pumas et des renards,
  • Des serpents Yararas : un serpent de la famille des vipères pouvant mesurer jusqu’à 1m70 de long ! Il est venimeux, il faut donc plutôt éviter de l’énerver !

Un serpent Yarara – wikipedia

  • El Tabaquillo : Cet arbre original originaire du Pérou a été introduit dans la région de Córdoba par les Jésuites. Très facilement reconnaissable par la forme de son tronc et la couleur de son écorce, rougeâtre.

Le fameux Tabaquillo avec son écorce rouge ! – wikipedia

 Vous connaissez à présent mieux cette belle région montagneuse que sont Los Gigantes près de Córdoba. Si vous souhaitez les visiter,contactez l’Agence Equinoxespécialiste du voyage sur mesure en Argentine depuis 1990 ! 


Vous avez aimé cet article ? A lire sur le même sujet :

Posted in A voir - A faire, Córdoba, pampa et sierras, Faune argentine, Idées escapades en Argentine, Idées voyage Argentine, Images d'Argentine, Portrait de l'Argentine.

Tagged with , , , , , .


À la Une de Clarín, La Nación et Pagina12 ce 19 décembre – Actualité

Clarín :

La Nación :

Pagina/12 :

Clarín, La Nación et Pagina 12

Posted in Actus Argentine, La Une.

Tagged with , , , , , , , .


Osvaldo Pugliese, du tango et du talent !

Musicien et chef d’orchestre du XXème siècle, Osvaldo Pugliese est l’un des plus grands compositeurs et chef d’orchestre de tango. Très apprécié dans les milieux tangueros du monde entier, vous l’entendrez au moins une fois dans toute soirée milonga. Nous vous retraçons rapidement son histoire aujourd’hui !

Osvaldo Pugliese – Wikipedia

Jeunesse

Osvaldo Pugliese naquit en 1905 dans le quartier de Villa Crespo à Buenos Aires dans une famille de musiciens : son père est flûtiste et deux de ses frères deviendront par la suite musiciens eux-mêmes. Il baigne donc dès l’enfance dans la musique et son père lui achète très tôt un violon. Pourtant c’est au conservatoire de musique dans lequel il est inscrit que le jeune Osvaldo va trouver sa voie. Il y découvre en effet le piano, auprès des professeurs comme Vicente Scaramuzza (un célèbre pianiste et professeur de piano italiano-argentin) et Pedro Rubione qui, décelant le talent du jeune homme, feront rapidement de lui un véritable prodige.

Une anecdote célèbre : le père de Pugliese, lui aussi grand amateur de tango, lui aurait dit un jour : « Regarde les pieds des danseurs, s’ils ne te suivent pas, c’est toi qui te trompes ! ».

Pugliese, maître du tango

Il commence à se produire dans des groupes dès l’âge de 15 ans. Il intègre notamment pendant un moment, un groupe de tango dont la leader est la première bandonéoniste d’Argentine : Francisca Cruz Bernardo, plus connue sous les surnoms de « Paquita » ou « La Flor de Villa Crespo ».

Il gravit petit à petit les échelons du monde du tango et intègre finalement en 1924 le quatuor du célèbre (à l’époque) Enrique Pollet avant de rejoindre l’orchestre de Pedro Maffia (un célèbre bandonéoniste) en 1926.

Son rêve commence à prendre forme : former son propre orchestre de tango. En 1929, il se lance : avec son ami Elvino Vardaro (violoniste de l’orchestre de Maffia) il quitte leur ancien orchestre pour en former un nouveau ensemble. Après quelque succès, ils décident de lancer une tournée nationale. Économiquement, cette tournée fut un véritable fiasco et les deux musiciens durent même mettre plusieurs de leurs instruments en gage pour payer leur retour à la capitale où ils réintègrent des orchestres déjà existant.

Pugliese ne se désespère pas pour autant et retente de réaliser son rêve en 1936. Cette fois, c’est la bonne : il forme son sextuor avec 5 amis et enchaîne les succès, depuis la célébrissime avenida Corrientes (au Germinal) jusqu’au café El Nacional (grand classique de Buenos Aires). Son orchestre enchantera ainsi les amateurs de tango et milonga pendant 55 ans ! Durant cette période, le virtuose Pugliese composera non moins de 150 thèmes tangueros, ce qui fait de lui l’un des plus grands compositeurs de l’histoire du tango. De très célèbres chanteurs viennent régulièrement se joindre à son orchestre dont la renommée est désormais faite.

Pour vous faire une idée de la reconnaissance dont jouit le maître Pugliese, en 1985, pour fêter son 80ème anniversaire, il se produit avec son orchestre au théâtre Colón. Apothéose pour tout artiste argentin et même sudaméricain puisque le théâtre est le centre musical culturel le plus influent d’Amérique Latine et n’ouvre à l’habitude ses portes qu’à la musique lyrique ou classique. Par ce symbole, Osvaldo Pugliese est donc, implicitement intronisé au panthéon des plus grands musiciens argentins (et même mondiaux), non sans mérite : il lui aura fallu 46 ans d’activité ininterrompue avec son orchestre, une véritable prouesse !

Pugliese citoyen

En plus d’être un monument musical argentin, Pugliese a eu un engagement politique et citoyen. Il fait partie des fondateurs du Syndicat Argentin des Musiciens.  Il est un membre éminent du parti communiste argentin et fait donc partie de l’opposition face à Perón et aux dictatures, ce qui lui vaudra d’ailleurs plusieurs fois d’être emprisonné. Anecdote amusante, les années d’emprisonnement de leur leader n’empêcheront pas ses compagnons de faire fonctionner l’orchestre !

La postérité

Pugliese s’éteint en 1995, à l’âge de 89 ans. Il est enterré au Cimetière de la Chacarita, dans un imposant mausolée, financé par des donateurs, amoureux du tango et reconnaissant pour l’oeuvre que le maître leur a laissée.

Peu de musiciens peuvent se targuer d’avoir été tant reconnus pour leur art, et de manière internationale ! Pugliese a, effectivement, été décoré un peu partout dans le monde : De Cuba (où il a reçu la médaille Alejo Carpentier, le grade le plus élevé concernant la culture), jusqu’en France où il est nommé commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres et sans compter les innombrables distinctions argentines et porteñas.

Vous en savez à présent un peu plus sur ce monument du tango argentin ! Il ne vous reste plus qu’à écouter son oeuvre et à faire vos premiers pas en milonga !


Vous avez aimé cet article ? A lire sur le même sujet :

Posted in Arts et architecture, Culture et société argentine, Grands personnages argentins, Histoire argentine, Portrait de l'Argentine.

Tagged with , , , , , , , , .


Les Argentins créent le premier bras bionique d’Amérique Latine !

Bras-vo !

La nouvelle n’a pas fait la une de tous les médias mais pour qui s’intéresse à la science, c’est un progrès significatif qui vient d’être effectué en Argentine ! Des chercheurs de Santa Fe viennent de mettre au point un avant-bras bionique parfaitement fonctionnel ! En terme d’avancée scientifique, l’Argentine est encore en phase de rattrapage face au monde occidental (et encore, pas dans tous les domaines..), mais avec ce genre de succès, le pays montre qu’il se rapproche à grand pas des leaders mondiaux !

Photo Télam

« Ça ne coûte pas un bras »

La performance ne réside pas tellement dans les fonctionnalités de cet avant-bras bionique : pour le moment les doigts ne sont pas encore contrôlables séparément, on peut seulement se servir du bras comme d’une pince et les anglais, allemands et américains notamment ont déjà développé et commercialisé depuis quelques temps ce genre d’avant-bras. Non, la surprise c’est que cet avant-bras coûtera 50% moins cher que les autres, rien que ça. Et dans un pays comme l’Argentine, cela change tout : des milliers de personnes vont pouvoir y avoir accès. Par ailleurs, en cas de problème à l’utilisation, alors qu’habituellement la personne handicapée attend souvent 3-4 mois pour que sa prothèse soit réparée en Europe, ici, le service après-vente se faisant directement en Argentine, cela ne prendra qu’une dizaine de jours !

Photo d’un marine américain – Flickr United States Marine Corps Official Page

 Et comme dans ce cas une vidéo vaut mieux que des paroles, voici une vidéo de présentation du produit :

Image de prévisualisation YouTube


Vous avez aimé cet article ? A lire sur le même sujet :

Posted in Actus Argentine, Société.

Tagged with , , , , , , .


À la Une de Clarín, La Nación et Pagina12 ce 18 décembre – Actualité

Clarín :

La Nación :

Pagina/12 :

Clarín, La Nación et Pagina 12

Posted in Actus Argentine, La Une.

Tagged with , , , , , , , .


Une authentique recette de Salsa chimichurri : le bon goût de l’Argentine dans votre viande !

Qu’elle vous ait déjà ravi lors de vos asados entre amis, ou que vous souhaitiez simplement goûter cette spécialité argentine (qui sont eux-mêmes les spécialistes de la viande, on a donc affaire au top du top de la barbac !), nous avons aujourd’hui ce qu’il vous faut. Idéale pour relever le goût et facile à concocter, voici la recette de la classicoclassique salsa Chimichurri ! Allumez les fourneaux, c’est parti !

 La sauce parfaite pour agrémenter une bonne viande ! – taringa

La liste des ingrédients

Pour environ une tasse et demi de bonne sauce chimichurri, comptez :

  • 1/2 tasse d’huile d’olive
  • 1/2 tasse de vinaigre de vin
  • un demi oignon coupé en petits dés
  • une petite cuillère d’ail coupé en petits dés
  • 1/4 de tasse de persil frais et haché grossièrement
  • une petite cuillère d’origan sec
  • un quart de cuillère à café de piment (de Cayenne par exemple)
  • 1 cuillère à café et demi de sel
  • une petite cuillère de poivre noire moulu.

La préparation

  1. Dans un bol, mélangez tous les ingrédients sauf l’huile et le vinaigre. Ajoutez-les seulement après avoir mis tout le reste.
  2. Mettez au frais et laissez reposer au moins une heure. Plus la sauce repose et plus elle aura ce goût qui la rend si particulière ! (attention à ne pas non plus exagérer le temps de repos de la sauce)
  3. Il ne vous reste plus qu’à déguster avec une bonne viande cuite à l’asado !

Recette tirée et traduite du site : Recetasargentinas.net

Et voilà, simple comme bonjour, et pourtant vous aurez tout le goût de l’Argentine en bouche !


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Posted in Gastronomie et vins argentins, Portrait de l'Argentine.

Tagged with , , , , , .


La quotidien Página/12, électron libre de la presse argentine

Página/12 est un journal jeune, créé en 1987, qui fait désormais parti des trois grands quotidiens du pays, avec Clarín et la Nación. Plutôt favorable au gouvernement Kirchner actuel, il a une ligne éditorial centre-gauche, et prend souvent parti pour les intérêts argentins lorsque ces derniers sont confrontés à une menace extérieure. Le journal fut fondé par Jorge Lanata, son premier directeur, et par Ernesto Tiffenberg, son directeur depuis 1994. Au départ, le journal devait s’appeler « Reporter » mais le nom était déjà enregistré comme marque, le nom a alors été choisi en conséquence du nombre de pages du journal. A noter : Lanata est devenu un opposant du clan Kirchner et travail notamment pour le groupe Clarín : il se retrouve donc souvent pointé du doigt par le journal qu’il a créé (!).

Quelle stratégie pour s’imposer ?

Página/12 a connu un fort succès immédiat, notamment parce que le journal se différenciait de la concurrence : résolument progressiste, le journal traite des sujets d’actualité en détail, en publiant des articles de fond, d’analyse (moyenne de plus d’une page par article !). Inspiré du quotidien français Libération, le journal préfère donc se focaliser sur quelques sujets chaque jour plutôt que d’essayer de faire un résumé exhaustif de l’actualité internationale, comme le ferait plus La Nación et Clarín. Le style se veut moderne et percutant, avec des articles d’investigation, même si beaucoup reprochent au journal d’avoir perdu de son mordant depuis qu’il se range du côté du gouvernement Kirchner en place.

Pas épargné par la crise de la presse papier

Página/12 n’est pas épargné par le tournant numérique, même si son site web se classe 55ème sur les pages les plus visitées en Argentine. Son tirage quotidien n’est pas connu mais il est estimé à 30.000/jour, Página/12 annonçant de son côté avoir 50.000 lecteurs quotidiens fidèles. De plus, Página/12 est le deuxième journal à recevoir le plus de fonds par la publicité gouvernementale, sorte de subventionnement indirect, le gouvernement utilisant des encarts dans les pages des journaux ou à la télévision pour faire passer des messages de prévention et d’utilité publique.

Le journal émet un supplément quotidien à Rosario : Rosario/12.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Posted in Actus Argentine, Culture, Culture et société argentine, Portrait de l'Argentine, Société.

Tagged with , , , , , , .


À la Une de Clarín, La Nación et Pagina12 ce 17 décembre – Actualité

Clarín :

La Nación :

Pagina/12 :

Clarín, La Nación et Pagina 12

Posted in Actus Argentine, La Une.

Tagged with , , , , , , , .


Noël à Buenos Aires : El Parque Navideño

Le Parque Navideño est de retour en ville cette année ! Idéal pour passer un bon moment en famille et avec les plus jeunes ! Vous faites également une bonne action en participant à l’événement puisque vous pouvez amener de vieux jouets qui seront redistribués afin que les enfants défavorisés passent un joyeux Noël, plein de cadeaux !

Un Père Noël plus chaud que jamais ! – Agenda Cultural

La porte d’entrée dans le monde fantastique de Noël

Bienvenue dans le monde fabuleux du Père Noël, de ses rennes et de ses lutins (duende en espagnol) ! Le but de cet événement est de proposer aux enfants et à leurs parents un moment de convivialité et de partage.

Le Père Noël est toujours heureux de rencontrer les enfants ! – agenda cultural

Chaque jour, des petits ateliers thématiques sont organisés pour occuper les enfants. Vous pourrez ainsi visiter le village des lutins, lieu dans lequel les lutins se reposent après avoir travaillé pour le Père Noël. Vous pourrez y prendre de belles photos ! C’est également ici que vous pourrez déposer les jouets que vous souhaitez donner afin qu’ils soient réparés par les petits travailleurs et redistribués à des enfants défavorisés, au travers du programme BA Solidaria ! Autre point d’intérêt du parc, l’usine à jouets enchantera les enfants, en leur proposant diverses activités ludiques. Enfin, peut-être le plus attendu et ce que les enfants vont préférer, vous pourrez partir à la visite de la cabane du Père Noël. Vous pourrez ainsi admirer sa bibliothèque dans laquelle il étudie et organise sa nuit de distribution de cadeau, son laboratoire, dans lequel il met au point les potions qui l’aident à accomplir sa mission, et surtout le rencontrer et prendre quelques photos dans son salon ! Sacré Papa Noël, toujours aussi accueillant !

Un événement bien rodé !

Les enfants s’affairent avec les lutins du Père Noël – Agenda cultural

Classique de Noël à Buenos Aires, le Parc Navideño enchante les enfants depuis déjà plusieurs années. En 2012 et 2013, le parc avait accueilli plus de 100.000 personnes ! Le but principal est de diffuser l’ambiance bien particulière de Noël : partage, rencontre, don aux plus démunis, telles pourraient être les valeurs de cet événement.

Les infos pratiques à savoir

Les animations sont prévues du 8 au 24 décembre. Le parc ouvre de 15h à 20 en semaine et de 10h à 20h le weekend et les jours fériés.

Le parque Navideño prend place au parc Thays, Av. Figueroa Alcorta et Av. Callao dans le barrio de Recoleta. Eh oui, pour aller voir le Père Noël, il suffit de prendre le bus !

L’entrée est, bien entendu, libre et gratuite !

Pour avoir plus d’information, rendez-vous ici et pour lire l’article sur l’édition de l’année dernière, ça se passe ici !

Si vous souhaitez rendre visite au Père Noël, vous savez donc ce qu’il vous reste à faire. Un lieu véritablement enchanteur pour les plus jeunes ! 


Vous avez aimé cet article ? A lire sur le même sujet :

Posted in A voir - A faire, Bonnes adresses, Buenos Aires : Capitale, Culture, Fêtes populaires argentines, Sorties, Sorties à Buenos Aires et alentours.

Tagged with , , , , , .