Skip to content


Les Guaraní : peuple indigène du Nord Ouest de l’Argentine

L’Argentine, avant la conquête espagnole, était peuplée de communautés indigènes. Certaines de ces ethnies amérindiennes ont totalement disparu, et d’autres ont réussi à sauvergarder leurs traditions, aujourd’hui encore. Le peuple guaraní est le plus ancien de la souche tupi qui existe aujourd’hui, et il représente le plus grand groupe semi-nomade d’Amérique latine.

Source – Photo : Nagillum

Qui sont les Guaranís?

Ce peuple, surtout présent dans le Nord-Est du pays, est également établi au Paraguay, en Bolivie, au Brésil et en Uruguay. Les populations amérindiennes ne suivent pas les frontières des pays : leur langue est parlée par-delà les limites physiques imposées par les Etats. Peuple semi-nomade, il est à la recherche de « la terre sans mal« , lieu révélé par ses ancêtres et dans lequel il pourrait vivre sans souffrances.

Vivant aujourd’hui de la vente d’objets sculptés, aux touristes, les indiens Guaranís sont confrontés à un problème majeur : ils se trouvent coincés entre le respect de leurs traditions et de leurs croyances et le monde environnant, qui évolue très rapidement et ne reconnait que peu, voir pas du tout, leurs traditions ancestrales.

L’histoire des Guaranís

Les Guaranís, de valeureux guerriers colonisés dès le début du XVII siècle, ont été évangélisés par les missions jésuites qui oeuvraient dans la région à cette époque. Peuple montrant une grande intelligence, une finesse et une sensibilité artistique très développées, ils se font musiciens, sculpteurs, peintres et tisserands, activités dans lesquelles ils excellent. Les paroles du Chamamé, mélange de mazurka, polka et valse utilisant principalement l’accordéon et la guitare, sont en langue guaraní, connue pour sa douceur et sa poésie.

Vous pourrez d’ailleurs, si le sujet des Guaranís vous intéresse, visionner le film Missions (Palme d’Or au Festival de Cannes 1986), drame historique britannique réalisé par Roland Joffé, qui raconte les années d’évangélisation des Guaranís, leur vie dans les Réductions (sortes de républiques autonomes créées par les Jésuites). Il fait également allusion à la guerre des Guaranís, qui a eu lieu entre 1754 et 1756.

Découvrez l’histoire de ce peuple en visiant la province de Misiones et ses ruines Jésuites, situées à San Ignacio, avec l’Agence Equinoxe, spécialiste de vos voyages sur mesure.


Vous avez aimé cet article ? A lire sur le même sujet :

Posted in Traditions, Grands moments de l'histoire.

Tagged with , , , , .


Ombú, l’arbre de la pampa

L’ombú est originaire de la pampa où il constitue la seule espèce d’arbres présente. Lors de la floraison, il donne des fleurs roses ou blanches, en forme de tasse et sans pétale, et de baies violettes (ses baies sont toxiques et peuvent être fatales).

Tree Near Recoleta Cemetery

Source : Flickr – David

Ombú

Le mot Ombú provient de la langue guaranis et signifie ombre ou silhouette obscure. Il s’agit du Belombra ou Raisinier dioïque.

Bien qu’il soit pourvu d’un large tronc qui peut mesurer entre dix et quinze mètres et qui possède de grandes racines apparentes, plusieurs scientifiques s’opposent sur sa classification en tant qu’arbre, arbuste ou encore herbe géante. Ceux qui estiment qu’il s’agit d’une herbe géante, le tronc est en quelque sorte une tige qui ne possède pas d’écorce en soi et qui est humide.

Le bois de ce tronc est assez spongieux et ses fibres humides ne peuvent servir de combustible. Il contient d’importantes quantités d’eau, ce qui lui permet de survivre au climat sec de la Pampa. Il pousse rapidement et résiste facilement aux insectes qui attaquent les plantes de la pampa avec leur sève toxique.

Végétation de la pampa

La végétation de la pampa se limite souvent à une herbe drue et rase. Le seul arbre natif de la pampa est l’ombú. Il avait pour seule utilité d’offrir de l’ombre aux gauchos qui se reposaient sous ses branches en sirotant un maté. Aujourd’hui, de nombreuses plantes ont fait leur apparition dans la région de la pampa.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet :

Posted in Destinations d'Argentine, Córdoba, pampa et sierras.

Tagged with , , , , , .


À la Une de Clarín, La Nación et Pagina12 ce 3 mai – Actualité

Clarín :

La Nación :

Pagina/12 :

Clarín, La Nación et Pagina 12

Posted in La Une quotidienne, Actus.

Tagged with , , , , , , , .


Skier en Argentine : à Mendoza, Bariloche, Ushuaia

Avec l’hiver, vient l’envie irrésistible de profiter de la montagne…Les montagnes argentines offrent pour la plupart un bon enneigement, un bon ensoleillement et bien souvent un cadre splendide pour passer de très belles journées de  ou snowboard, entre mi-juin et mi-octobre. Débutants et confirmés y trouveront leur bonheur, avec s’ils le souhaitent, le soutien de moniteurs locaux et internationaux.

En Argentine on compte 3 grands domaines skiables : à Mendoza, Bariloche et Ushuaia.

Source : Equinoxe

Stations de ski à Mendoza

Las Leñas est la principale station de ski argentine, avec 33 pistes au total. Elle se situe à 445 km au sud de la ville de Mendoza et affiche une altitude entre 2240 et 3430 mètres. . C’est aussi celle qui offre les pistes les plus longues et la meilleure poudreuse. Elle accueille une clientèle internationale, qui aime aussi faire la fête après la journée sur les pistes.La station offre un large choix d’hébergements, de locations de matériels et d’animations, renseignements sur le site Las Leñas. Accès: Située à 500 kms de Mendoza et 70 kms de Malargüe, de nombreuses navettes font la connexion plusieurs fois dans la journée.

Los Penitentes est le meilleur domaine skiable de la région de Mendoza. A seulement 165 km à l’ouest de la ville, on peut y pratiquer ski alpin et ski de fond en juillet-août et alpinisme de décembre à mars. La station est moderne et compte 21 pistes, dont certaines avec un dénivelé de plus de 700 mètres.

Stations de ski autour de Bariloche

Les stations y sont plus familiales et tranquilles. Elles ont aussi l’avantage d’être plus proches des villes.

Tout près de Bariloche, la station de Cerro Catedral bénéficie des plus beaux panoramas, en particulier la vue depuis les pistes sur le magnifique lac de Nahuel Huapi. Au coeur de la cordillère des Andes, vous vous trouvez à une altitude entre 1030 et 2100 mètres. Voici une des grandes stations du pays, 60 pistes dont 10 noires se partagent 1 200 ha de domaine skiable, 120 km de pistes et 39 remontées mécaniques.Station très animée, vous pouvez aussi bien vous y rendre en famille qu’entre amis. Elle compte un snowpark très performant et propose la nouvelle activité à la mode: le snow tubing (descente infernale à bord du grosse bouée gonflable !) ainsi que des pistes de ski de fond et de raquettes. Consultez le site Cerro Catedral.

Cerro Chapelco, à 20 km de San Martin de Los Andes, est une grande et belle station pour skieurs de tous niveaux. On y organise la fête du ski tous les ans durant la première quinzaine d’août.

Stations de ski à Ushuaia

Cerro Castor est la plus réputée et la plus grande des stations proches de la ville d’Ushuaia. Elle s’étend sur 400 hectares, et l’on peut y pratiquer ski alpin et ski de fond. Il est préférable d’éviter de s’y rendre pendant les vacances, la deuxième quinzaine de juillet. En août, on peut admirer la Marcha Blanca, reconstitution, à ski, de la traversée des Andes par San Martin.
Station la plus australe de la planète, vous serez surpris de skier à une altitude entre 275 et 950 mètres ! En effet, en se trouvant au 54ème parallèle aligné à Moscou dans l’hémisphère nord vous jouirez d’une neige exceptionnelle et d’une qualité remarquable. Vingt-cinq pistes se partagent les 600 ha du domaine et les 30 kms de pistes. Sachez que de nombreuses équipes internationales viennent s’y entraîner depuis que la station compte une piste habilitée FIS (Fédération Internationale de Ski).Cerro Castor fait preuve de modernité et présente des aménagements très perfectionnés, son snowpark est l’un des plus modernes du pays ! Et vous propose un vaste choix d’animations tout au long de la saison (concerts, descente aux flambeaux…).Accès: Située à 26 kms d’Ushuaïa, un service de navette vous conduit jusqu’à la station.

Altos del Valle possède de belles pistes de ski de fond et de raquettes. Les amateurs de sensations fortes peuvent même y pratiquer l’autoneige.

Pour un week-end ou séjour ski, faites appel à l’agence Equinoxe,

spécialiste du voyage sur mesure en Argentine.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet :

Posted in Mendoza – Cuyo – Région des vins, Région des lacs - Patagonie du nord, Ushuaia et Terre de Feu, Sport.

Tagged with , , , , .


Le drapeau de l’Argentine

Le argentin, conçut par le général Manuel Belgrano en 1812,  est constitué de deux bandes bleu ciel horizontales séparées d’une bande blanche. Au centre du drapeau, se trouve un soleil doré, le sol de Mayo (soleil de Mai), rappelant le Dieu Inca solaire Inti.
La légende voudrait que le Général Belgrano le créa en regardant le soleil devant les côtes du Paraná.

Flag

Source : Flikr – Hernán Piñera

Histoire et symbolique

La légende voudrait que le Manuel Belgrano créa ce drapeau en 1812 en regardant le soleil devant les côtes du Paraná, depuis la ville de Rosario.

Une explication plus réaliste est que, comme beaucoup d’autres pays d’Amérique Latine et anciennes colonies espagnoles, l’Argentine était contre l’invasion de l’Espagne par Napoléon. Pour montrer leur solidarité avec l’Espagne, il a été décidé d’utiliser les couleurs des Bourbons, famille à laquelle appartient le roi d’Espagne.
Uun soleil a été ajouté en son centre, faisant référence au dieu Inca, Inti. Ce soleil a une particularitém un rayon sur 2 est droit, et un rayon sur 2 est ondulé. Les rayons droits font penser à sa représentation européenne, tandis que les rayons ondulés, font penser à la traditionnelle représentation des Incas.

Les couleurs du drapeau argentin ont une aussi signification politique : elles rappellent les couleurs de la cocarde que portaient les opposants au régime colonial. Le « soleil de mai » au centre symbolise la nouvelle ère dans laquelle est entré le pays après son indépendance.Le drapeau a fait l’objet de différents hymnes et hommages dans lesquels sont célébrés l’Argentine et ses valeurs.

Flag of Argentina

Source : Wikimedia Commons

Une base commune pour différents pays

De nombreux drapeaux de l’Amérique Latine ressemblent au drapeau argentin. Les Provinces Unies d’Amérique centrale (république fédérale d’Amérique centrale qui exista de juillet 1823 à 1839) le reprirent en remplaçant le soleil par un autre symbole de liberté (le bonnet phrygien). Depuis, les pays issues de la disparition de cet État fédéral – hormis le Costa Rica – ont conservé un drapeau de ce type. On retrouve ainsi  les trois bandes horizontales bleu-blanc-bleu au Salvador au Honduras et au Nicaragua ; seul le motif central et les nuances de bleus varient.


Cet article vous a plu? Vous aimerez aussi…

Posted in Cultures et traditions, Histoire, Grands moments de l'histoire.

Tagged with , .


À la Une de Clarín, La Nación et Pagina12 ce 2 mai – Actualité

Clarín :

La Nación :

Pagina/12 :

Clarín, La Nación et Pagina 12

Posted in La Une quotidienne, Actus.

Tagged with , , , , , , , .


AGENDA CULTUREL de Buenos Aires du 29 avril au 6 mai 2016

L’hiver s’installe sur la capitale! Quoi de mieux que de rester devant la télé avec un thé ou un chocolat chaud? Profiter de la ville, bien sûr!! Cette semaine, on vous propose d’aller vous réchauffer dans les musées et de profiter des festivals gastronomique de la ville! Suivez le guide!

[BALADES ET VISITES GUIDÉES]

Visite guidée de la Casa Rosada : Vous voulez découvrir et visiter la si fameuse casa Rosada? Eh bien c’est possible! Pensez tout de même à vous inscrire à l’avance sur le site internet suivant : visitas.casarosada.gob.ar  Pensez à vous présenter avec un document d’identité et la réservation
Où et quand ? Balcarce 50 (20 minutes avant le rendez-vous prévu) – tous les weekends et jours fériés de 10h à 18h
Combien ? Activité gratuite avec réservation

Visite guidée de la rue Florida : Suivez le guide à travers l’histoire de cette rue piétonne connue à travers le monde! Vous voyagerez au siècle dernier par le patrimoine architectural de cette rue.
Où et quand? Rencontre Av Florida 1000 – du 30 avril au 14 mai à 11h30
Combien ? Activité libre et  gratuite
Puerto Madero – Photo: Aurélie Callebaut
Puente de la mujer – Photo: Aurélie Callebaut

[EXPOSITIONS]

Norte al Sur : L’artiste catalanne résidente à Buenos aires Meritxel Soler nous propose une exposition qui va bien plus loin qu’une simple expo de photos. L’artiste prganise, à travaers cet événement, le premier rassemblement d’utilisateurs d’Instragram de l’hémisphère sud! Vous pouvez suivre des infos de l’événement avec ces hashtags  #upsidedownmeet #upsidedownmeet2016.
Où et quand ?  Centre Cultural España – Av Entre Ríos 40 – Centre – du lundi au vendredi de 10h30 à 20h – jusqu’au 13 mai
Combien ? Activité gratuite

Notas de luz : L’artiste Gachi Hasper (l’une des plus grandes représentantes de l’art contemporain argentin) nous propose une immense oeuvre constituée de 160 artéfacts de lumière qui évoluent et changent de forme et de couleur au rythme des piétons et de la musique.
Où et quand ? Usina del Arte – Agustin Caffarena 1 – La Boca – jusqu’au 31 décembre
Combien ? Activité gratuite

Machu Picchu. Incas y Fotógrafos : Cette exposition vous propose de ddécouvrir le Machu Picchu  à travers le regard de 4 photographes : Javier Silva, Edward Ranney, Martín Chambi et Hiram Bingham (c’est lui qui a découverte le Machu Picchu!). Le but de cette exposition? comprendre en entrevoir les différentes facettes de cette oeuvre architecturale Inca, si connue dans le monde.
Où et quand ? Fototeca Latinoamericana FOLA – Godoy Cruz 2620 – Palermo – tous les jours jusqu’au 12 juin
Combien ? à partir de 70 ARS 

La Menesunda según Marta MinujínLa Menesunda « mélange » et/ou « confusion » est une structure labyrinthique qui inclue un voyage a travers 11 situations étranges et intrigantes qui s’organise à partir d’une succession d’espaces cubiques, polyédriques, triangulaires et circulaires, enduit par divers matériaux,  générant des stimuli multisensoriels pour vous, visiteurs! Cette oeuvre a été réalisée en 1965 puis reconstituée en 2015 à l’occasion de cette exposition. Vous l’aurez compris, c’est une réelle expérience que le Musée d’Art Moderne de Buenos Aires vous propose.
Où et quand ? Av. San Juan 350 – tous les jours de 12h à 18h jusqu´au 22 mai 2016
Combien ? à partir de 20 ARS – gratuit le mardi

Minujín dans La Menesunda, en 1965 – Wikipedia
Minujín dans La Menesunda, en 1965 – Wikipedia

[FERIAS et FESTIVALS]

Festival Carne! : Ce weekend, rendez-vous à l’hippodrome de Palermo pour goûter le meilleur de la viande argentine. Les meilleures parrillas de la ville seront présentes à ce festival, qui vous ravira les papilles! Mais aussi des food trucks et des stands avec des desserts typiques d’ici (on n’allait quand même pas oublier le déssert!)
Où et quand ? Hipódromo de Palermo – Av Libertador 4101 – Palermo – 30 avril et 1° mai du 11h à 19h
Combien ? Entrée libre et gratuite

42° Foire Internationale du livre : Buenos aires est devenue, au fil des ans, le point de rencontre privilégié avec la littérature. Avec chaque année plus d’un million de visiteurs, la foire internationale du livre de Buenos Aires fait bien partie des rendez-vous immanquables de la capitale! L’invitée de cette année? La ville de Saint Jacques de Compostelle. Et pour ne rien gâcher, seront présents des écrivains tels que Mario Vargas Llosa ou encore John M. Coetzee. Toutes les infos de programmation sont par ici : www.el-libro.org.ar
Où et quand ? La Rural – Av Santa Fe 4201 – Palermo – du 21 avril au 9 mai – du lundi au vendredi de 14h à 22h et samedi & dimanche de 13h à 22h
Combien ? A partir de 50 ARS (du lundi et jeudi) et à partir de 70 ARS (du vendredi au dimanche)

Feria de San Telmo – Photo : Aurélie Callebaut
Feria de San Telmo – Photo : Aurélie Callebaut

[ CONCERTS et SOIRÉES]

Bomba de TiempoÉvénement hebdomadaire incontournable de Buenos Aires ! Des percussionnistes et groupes de musiciens en tous genres font le show tous les lundis soirs. Cela se déroule dans le centre culturel KONEX, ancien hangar aménagé avec une scène et un éclairage festif, vous pourrez vous laisser porter par les rythmes dynamiques des percussions et danser toute la nuit !
Où et quand? Au centre culturel KONEX – 3151 Sarmiento – Tous les lundis à partir de 19h
Combien ? Prix sur place à partir de 110 ARS

[THÉÂTRE – SPECTACLE – CINÉMA]

Fuerza Bruta : compagnie théâtrale Argentine, et le show qu’ils vous proposent est explosif, le spectateur fait partir intégrante du spectacle. Ils ont pour but d’utiliser tous les moyens possibles autre que le langage oral pour réveiller la sensibilité du spectateur. A ne pas rater!
Où et quand ? Centre culturel Recoleta – Junín 1930 – Jeudi à 20h30, vendredi à 20h30 et 23h, samedi à 19h et 22h30, dimanche à 17h et à 19h30 –  Pour plus d’informations cliquez ici.
Combien ?  A partir de 240 ARS 

Bonne semaine à tous !

Posted in Agenda culturel hebdomadaire.


Idée d’excursion à Mendoza : découvrez l’huile d’olive argentine

La région de Mendoza est le centre principal du vin argentin et l’une des 8 capitales mondiales du vin. Bien que peu connue, la visite des vignobles peut également être accompagnée d’une visite gourmande des producteurs d’huile d’olive.

La maison Zuccardi, célèbre pour ses vignobles et sa production de , a d’autres bons atouts côté dégustation, avec son huile d’olive extra-vierge fabriquée sur place.

Déroulement de l’excursion

Là aussi on peut parler d’arômes, de saveurs fruitées, légèrement épicées… La meilleure période pour cette excursion, que la maison Zuccardi nomme « Cueillette des olives », est d’avril à mi-juin. L’idée est la même qu’à l’époque des vendeanges : les visiteurs peuvent participer à la cueillette des olives, et comme à la différence du vin, la fabrication et la mise en bouteille sont rapides, ils peuvent partir avec leur propre échantillon d’huile d’olive à la fin de la visite.

Entre le moment où les fruits entrent et celui où l’huile non filtrée sort de la machine, il faut compter 1 heure. Tous les appareils (mélange, centrifugeuse…) sont italiens, de dernière génération.

Après la cueillette, une dégustation des huiles est proposée. Ceux qui le souhaitent peuvent déjeuner sur place au restaurant, qui propose des menus gourmets, à base d’olives bien entendu ! Le domaine dispose de 180 hectares d’oliviers, et projette de s’agrandir l’année prochaine.

Quelques conseils pour bien choisir son huile d’olive

  • Rechercher le label « extra-vierge » (« extra virgen ») sur l’étiquette.
  • Veiller à ce que le niveau d’acidité soit inférieur à 0,8% pour que l’huile soit de qualité.
  • L’année de récolte est aussi importante. Plus l’huile est récente, meilleure elle sera, et il est important qu’elle ne dépasse pas 2 ans.
  • Il est préférable que la bouteille soit obscure, pour protéger le produit de la lumière.

Tous les bienfaits de l’huile d’olive…

L’huile d’olive possède de nombreuses propriétés, entre autres de la vitamine E, des acides gras et antioxydants. Certains hôtels de donne la possibilité à ses clients de bénéficier de l‘olivothérapie, sous forme de massages. Le massage se fait avec de l’huile extra-vierge non filtrée, qui va nourrir la peau, la tonifier et l’hydrater.

Pour tout week-end, escapade, et voyage dans la région de Mendoza en Argentine,

n’hésitez pas à contacter Equinoxe, spécialiste des voyages sur mesure en Argentine.


Cet article vous a plu? Vous aimeriez aussi…

Posted in Mendoza – Cuyo – Région des vins, Nos voyages, Escapades, Excursions, Cultures et traditions.

Tagged with , , .


À la Une de Clarín, La Nación et Pagina12 ce 29 avril – Actualité

Clarín :

La Nación :

Pagina/12 :

Clarín, La Nación et Pagina 12

Posted in La Une quotidienne, Actus.

Tagged with , , , , , , , .


Alejandro Bustillo, l’architecte de Patagonie

Alejandro Bustillo (1889-1982) était un peintre et architecte argentin. Il s’agit d’un des architectes les plus importants de l’histoire de l’Argentine. Le créateur du style montagnard patagonique.

Alejandro Bustillo

Aucun argentin ne fit davantage qu’Alejandro Bustillo pour créer, à partir des paysages naturels de Patagonie, un paysage culturel devenu l’emblème de la région. Utilisant des matériaux locaux (pierres taillées et bois) il créa un style euro-andin qui perdure.

En 1936, il remporte le premier prix du concours de projet pour l’Hôtel Llao Llao dans la province de Río Negro. Et en 1982, il reçoit le Prix Konex (récompense pour les personnalités et institutions de différents domaines culturels argentins) comme étant l’un des 5 meilleurs architectes de l’histoire de l’Argentine.

Quelque uns de ses travaux

  • Bariloche : Cathédrale, Plaza Perito Moreno et Hotel Llao Llao
  • Esquel : Hostería Futalaufquen du Parque Nacional Los Alerces
  • Buenos Aires : Banco Tornquist, Hotel Continental, Banco de la Nación Argentina et Martínez de Hoz Building
  • Maximo Paz (alentours de Buenos Aires) : Estancia Villa Maria
  • Mar del Plata : Hotel Grand Provincial, Casino et Casa Amelita.
  • La Plata : Hotel Provincial
  • Rosario : Monumento a la Bandera

Bariloche- Argentina

Hotel Llao Llao à Bariloche – Source : Wikimedia


Cet article vous a plu ? A lire sur le même sujet :

Posted in Arts et architecture, Grands personnages argentins, Cultures et traditions, Histoire.

Tagged with , , , .