Skip to content

Categories:

La Bibliothèque Nationale d’Argentine, un lieu surprenant rempli d’Histoire

C’est la bibliothèque la plus importante d’Argentine. En arrivant, son bâtiment peut vous faire penser à un énorme robot qui vous regarde de loin. Mais malgré son apparence surprenante, elle regorge de trésors que vous découvrirez en passant le seuil de ce lieu rempli d’Histoire.

Source – Photo : Richie Diesterheft

Un peu d’histoire

C’est le 13 Septembre 1810 qu’est créée la « Biblioteca Pública de Buenos Aires » située à cette époque dans le bâtiment du Cabildo. Le 5 Octobre 1884, José Antonio Wilde est désigné pour être le premier directeur national de la bibliothèque, mais meurt peu après. Depuis ce temps, la Bibliothèque porte le nom de « Biblioteca Nacional ».

Les directeurs :

Plusieurs directeurs se sont relayés à la tête de l’énorme culturel de la bibliothèque. Tous étaient d’illustres intellectuels qui ont marqué l’Histoire de l’Argentine.

- Paul Groussac : Directeur de la bibliothèque le 19 Janvier 1885, il augmenta fortement son bibliographique.
- Gustavo Adolfo Martínez Zuviría : écrivain argentin, président de 1931 à 1955. Il avait de ce temps de bonnes relations avec le Peronisme et jouit d’une immense popularité ; il est l’écrivain argentin le plus édité de l’histoire de la nation.
- Jorge Luis  : Autre écrivain prestigieux qui occupa le poste de 1955 à 1973. Il fit notamment construire un nouveau siège pour la bibliothèque (l’actuel), nécessaire pour contenir son ample patrimoine.

Le bâtiment :

Le nouveau projet du bâtiment de la bibliothèque fut soumis à un concours, auquel plusieurs architectes prometteurs s’inscrivirent. Finalement, les architectes Clorindo (disciple de l’architecte Le Corbusier), Francisco Bullrich et Alicia Cazzaniga de Bullrich furent choisis. L’arrivée de l’informatique pendant la construction entraîna de nombreuses avancées, telle la digitalisation des documents. La construction fut achevée en 1990 grace à un prêt de la Reine d’Espagne et la nouvelle bibliothèque fut inaugurée le 10 Avril 1992 par le Président Carlos Menem. Quant à l’ancien siège de la bibliothèque, il fut cédé au Centre National de La Musique.

Le bâtiment de la bibliothèque nationale est un véritable exemple de dessin « brut »,  d’un style né dans les années 50′ et qui privilégiait les structures et sculptures de béton armé. L’idée principale de l’architecte Testa fut de poser les fondations du bâtiment sous terre : ceci protégea les de l’effet nocif de la lumière et permit plus tard l’agrandissement du lieu, sans interrompre le fonctionnement de la bibliothèque. Ensuite, l’architecte éleva l’édifice sur des pieux afin de laisser la vue libre aux visiteurs, et en laissa une plateforme d’accès ouverte en permanence, comme une continuité du parc, sous la bibliothèque. Le bâtiment est ainsi soutenu par 4 grande colonnes que Testa, en personnifiant son oeuvre, caractérisait de « quadrupède », . Le parc et la salle de lecture avec vue sur le port et sur le Rio de La Plata sont également très appréciables.

La bibliothèque aujourd’hui 

Les œuvres/Collections : 

La bibliothèque compte une Bibliothèque « de Voces », un fonds Bibliographique « del Tesoro », une salle de « Mapoteca y materiales Especiales », une salle de lecture, une salle spécialisée en partitions musicales et une importante bibliothèque de périodiques nommée la « Ezequiel Martínez Estrada ». La bibliothèque compte aussi 21 incunables (livres qui datent de la création de l’imprimerie). Sur le site de la bibliothèque, vous pourrez aussi consulter : « Le Catálogo General », « Le Catálogo Nacional Unificado », « Archivos y colecciones particulares », « Fondos digitalizados »…

Les activités / Programme :

Si vous êtes un fan de musées, juste en bas de la bibliothèque est situé le « museo del Libro y el autor Clásico Argentino », qui est devenu aujourd’hui le « museo del Libro y de la Lengua ».

Expositions :

En ce moment, plusieurs expositions vous sont proposées au sein de la bibliothèque :

« Eva Perón en los Libros » : De juin à Décembre, salle Leopoldo Marechal.
« Arlt en Dos » : du mardi au cendredi de 14hrs à 19 hrs, du Livre et de la Langue, Avenue Las Heras 2555.

Vous êtes étudiant et cherchez un endroit calme pour étudier ? Vous êtes un simple touriste et désirez vous balader ? Entrez dans cet édifice surprenant. Attention pourtant, au 1er étage, vous trouverez les images de deux anciens directeurs toutes deux collées sur la porte des toilettes et qui malheureusement… se sont suicidés. Ils pourraient vous rappeler qui sont les chefs du lieu. Vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous a pas prévenu!

Posted in Actus Argentine, Arts et architecture, Bonnes adresses, Buenos Aires : Capitale, Culture, Culture et société argentine, Histoire argentine, Portrait de l'Argentine.

Tagged with , , , , , , , , , , , .


No Responses (yet)

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.