Skip to content


À la découverte de San Carlos dans la Province de Salta

 

Vous vous rendez à Salta et vous avez envie de découvrir les alentours ? Envie de découvrir les petits villages aux alentours pour vivre une expérience encore plus dépaysante ? Alors nous ne pouvons que vous conseiller de faire un détour par , à seulement 24 km de Cafayate ! Et si vous avez l’occasion d’y aller pendant le Carnaval, à savoir en février, alors cela vaut encore plus le détour !

San CarlosEglise de San Carlos – Photo : Wikipedia

Présentation de San Carlos

Rurale, relaxante et apaisant, le village de San Carlos n’a rien à voir avec la capitale provinciale Salta. Plus haute et beaucoup moins peuplée (1.887 habitants contre 536.000 Salteños), cette commune possède ses propres atouts. Certains lieux de la ville de San Carlos sont notamment considérés comme des lieux historiques nationaux depuis 1975 ! De plus, ce qui rend ce village si charmant c’est qu’il se trouve tout près des vallées Calchaquiés !

Ancienne mission jésuite, comme le prouve son église, la Iglesia de San Carlos Borromeo. Celle-ci, la seule à avoir une coupole dans le département,  a été construite dans le but d’accueillir le saint de la ville, San Carlos. Elle a même été déclarée monument historique national depuis 1942.

Les amateurs de produits artisanaux seront ravis, avec la vente de produits en tissu, en cuir, faits de céramique ou encore de vins régionaux. De plus, comme toutes les villes rurales avoisinantes, San Carlos est le lieu de nombreuses ferias, comme son carnaval en février ou sa fête patronale le 4 novembre.

San CarlosVallées Calchaquiés – Photo : Wikipedia

Histoire de la ville

L’histoire de San Carlos est marquée par les nombreux conflits entre les espagnols et les indigènes. En effet, pendant les 16ème et 17ème siècles, la ville a été le témoin de successives occupations toutes détruites à partir d’un moment par les indigènes.

Puis, après ces épisodes, les jésuites vinrent s’installer à San Carlos pour y établir une mission. Cette mission a grandement participé au développement du village.

A l’époque de l’indépendance, San Carlos est devenue la plus grande ville de la vallée et la ville est devenue le centre de la réaction royaliste, menée par le colonel Aramburú. En 1813 les officiers de Pío Tristán (un royaliste) sacagèrent le village afin qu’il ne tombe pas dans les mains des forces patriotiques.
Lors des mois suivants, la population de San Carlos s’est déclarée en faveur de la cause indépendantiste.

C’est pourquoi il est encore aujourd’hui l’un des villages les plus importants de la province de Salta. Le village a même essayé de devenir capitale de la mais a perdu le vote face à Salta.

Que faire à San Carlos ?

  • La Cascade de Celia: à 3 kilomètres au nord du village, une chute d’eau artificielle dont la visite permet aussi de contempler les nombreux peupliers aux alentours.
  • Le Fleuve Calchaquí: lieu privilégié par les amateurs de pêches. Vous aurez tout le temps de le contempler en suivant la Route National 40, qui est bordée par celui-ci.
  • Les nombreuses ferias de tous les villages des alentours
  • Le fameux carnaval qui se déroule en février
  • Peñas Blancas : a 5km du village, vous pourrez visiter un véritable cimetière indigène

San CarlosRuta 40 – Photo : Wikipedia

 

Vous voulez faire un détour par San Carlos ? N’hésitez pas à contacter l’agence Equinoxe-Argentine pour réservez votre voyage !


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Posted in Nord-Ouest et Chaco, Traditions.

Tagged with , , , .


No Responses (yet)

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.