Skip to content


Portrait de Carlos Gardel : le plus grand chanteur de tango

Avant Gardel, le tango n’avait jamais chanté. Le dansait controversé, réchauffait les cœurs, faisait vibrer les courbes, mais il ne chantait pas. Et c’est grace à qu’il est « monté des pieds à la bouche », selon les dires célèbres de Enrique Santos Discépolo. C’est en effet devenu un monument de la culture et surtout du tango. Il est d’ailleurs sans hésitation le plus grand tanguero argentin. Sa voix a même été déclarée Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO !

Carlos Gardel

Carlos Gardel – Crédit photo : Wikipedia

Carlos Gardel, l’enfant de Buenos Aires

et compositeur né en France, à Toulouse, Carlos Gardel est naturalisé Argentin. Arrivé en Argentine en 1893, il vivait à Buenos Aires, entre les quartiers de Balvarena et d’Almagro. Ce quartier, qui attirait bon nombre d’immigrants et qui abritait cantinas et maisons closes, a toujours été perçu (et aujourd’hui encore) comme le quartier le plus tanguero de la capitale. Il sera donc le théâtre de l’explosion de la notoriété de Carlos Gardel, dès 1901.

En 1915, il est blessé à la sortie du Palais de Glace, situé à Recoleta. Il vivra toute sa vie avec une balle logée dans son poumon gauche. Le Tanguero enregistrera son premier disque en 1917, avec la chanson Mi Noche Triste, qui marque le début de la gloire du tango au niveau international. Il retrourna en France en 1929 pour une tournée, dont le 5 février à l’Opéra de Paris, mais aussi pour collaborer avec des studios cinématographiques. Par la suite, il signera pour 5 films à Hollywood. Sa carrière a réellement atteint des sommets!

Par ailleurs, on lui a donné de nombreux surnoms tels que El Melenas (le chevelu), El Morocho del Abasto (Le Basané d’Abasto), ou El Pibe de Abasto (Le fils d’Abasto). Mais il est plus connu sous le nom de Zorzal Criollo (Grive Créole).

Carlos Gardel

Hommage à Carlos Gardel dans les rues de Buenos Aires – Crédit photo : Wikipedia

L’oeuvre de Gardel

Sa musique est peu utilisée dans les milongas de Buenos Aires car elle est difficlilement dansable. Cependant, elle reste ancrée dans l’esprit de tous les fanas et passionnés de tango. C’est d’ailleurs assez étrange, car s’il y a bien une musique qui a été créée pour être dansée, c’est le Tango non?

Il a rencontré son duo, José Razzano, en 1911, lors d’un duel musical qui les opposait. Pour l’anecdote, aucun d’eux n’a remporté le premier prix. Mais c’est à ce moment qu’est née une histoire musicale qui aura duré plus de 15 ans.

Le Roi du Tango Argentin est né en France

Carlos Gardel est né à Toulouse le 11 décembre 1890. Il était chanteur et compositeur et surtout considéré comme le tanguero le plus important de la première moité du XX siècle. Véritable mythe populaire, il a été naturalisé argentin et restera toujours attaché à cette patrie. Pas étonnant puisqu’il est arrivé en Argentine à l’âge de 3 ans. Le tanguero composera même une chanson, Silencio, en hommage aux soldats de la Première Guerre mondiale,  enregistrée en France en 1932.

Carlos Gardel est décédé dans un accident d’avion près de Medellin, en Colombie, le 24 juin 1935, à l’âge de 43 ans. Sa dépouille a été rapatriée à Buenos Aires et vous pourrez profiter d’une balade dans le cimetière de Chacarita, lieu à visiter, pour le rendre hommage. Une bonne âme pense toujours à lui allumer une cigarette.

Carlos Gardel, enfant adopté par l’ et Buenos Aires, a su donner ses lettres de noblesse au tango, style musical aujourd’hui reconnu Patrimoine Culturel de l’Humanité par l’UNESCO. Mieux, il l’incarne !


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Posted in Cultures et traditions, Grands personnages argentins.

Tagged with , , , .


No Responses (yet)

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.